Le 30 décembre, 2019

L’ADS-B satellitaire améliore les traversées aériennes de l’Atlantique Nord

La fructueuse collaboration entre Aireon, NATS et NAV CANADA marque le début d’une nouvelle ère en matière de sécurité, de prévisibilité et d’efficacité au-dessus de l’Atlantique Nord, l’espace aérien océanique le plus achalandé au monde. En mettant en œuvre la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B) satellitaire d’Aireon, NAV CANADA et NATS établissent un modèle à suivre dans le monde entier.

AVANTAGES DE LA SURVEILLANCE SATELLITAIRE

Sans conteste, l’ADS-B satellitaire change la donne au sein de l’industrie de l’aviation. La capacité d’établir en temps réel la position, la vitesse et l’altitude de tout aéronef doté de l’avionique ADS-B redéfinit la façon dont les contrôleurs gèrent la circulation aérienne.

La surveillance terrestre traditionnelle couvrait 30 % de l’espace aérien mondial. Pour suivre un aéronef hors de la couverture radar, les contrôleurs devaient se fier aux mises à jour de position qu’ils recevaient toutes les 10 à 14 minutes. Grâce à l’ADS-B satellitaire, il est désormais possible de suivre la trajectoire des aéronefs dûment équipés n’importe où, en tout temps. Les déplacements sont donc plus sécuritaires, prévisibles et efficaces, les aéronefs ayant maintenant recours à des routes, à des vitesses et à des niveaux de vol optimaux.

Dans l’espace aérien de l’Atlantique Nord, le trafic a augmenté d’environ 26 % depuis 2010 et continue de croître en moyenne de 4 % par année. L’ADS-B satellitaire est un nouvel outil pour gérer ce trafic accru dans cet important espace aérien achalandé.

SURVOLER L’ATLANTIQUE NORD

L’ADS-B satellitaire au-dessus de l’Atlantique Nord est en service depuis le printemps 2019, et les résultats impressionnent. En effet, Aireon surpasse les normes de prestation de services de l’industrie et a grandement amélioré la performance en matière de sécurité en plus de permettre à un nombre supérieur de vols d’obtenir les niveaux de vol, vitesses et routes demandés.

« Le déploiement de l’ADS-B satellitaire est le début d’une transformation mondiale qui produit déjà des gains de sécurité, d’efficacité et environnementaux », souligne Neil Wilson, président et chef de la direction de NAV CANADA.

Depuis mars 2019, les normes longitudinales ont été abaissées de 5 minutes (environ 40 milles marins) à 14‑17 milles marins, et l’espacement latéral, de 23 milles marins à 15‑19 milles marins au-dessus de l’Atlantique Nord pour les aéronefs dûment équipés.

PERSPECTIVES D’AVENIR

Selon une analyse conjointe de NAV CANADA et de NATS, l’utilisation de l’ADS-B satellitaire devrait réduire d’environ 76 % les risques liés à la sécurité aérienne dans l’espace aérien de l’Atlantique Nord.

De plus, selon une étude menée par NATS et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), les émissions de CO2 devraient chuter de quelque deux tonnes par vol océanique.

« Vu les avantages immédiats que NATS et NAV CANADA constatent au-dessus de l’Atlantique Nord, il est clair que l’ADS-B satellitaire est un outil novateur », insiste le PDG d’Aireon, Don Thoma.

Et ça ne fait que commencer : c’est toute l’industrie de l’aviation qui devrait tirer profit des avantages multiples et durables de l’ADS-B satellitaire. Les données que génère cette technologie paveront la voie à des innovations sans précédent.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’engagement de NAV CANADA envers les gens, les collectivités et la planète.

 


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre blogue! Le blogue de NAV CANADA vous amène dans les coulisses et vous offre des récits uniques au sujet des services de navigation aérienne du Canada.

0 Comments

Abonnez-vous