Innovation

Le 16 janvier, 2019

Fusion : Intégration de multiples sources de surveillance

Par suite du lancement final des satellites NEXT d’Iridium transportant chacun une charge utile ADS-B d’Aireon, la Société continue de progresser sur plusieurs fronts pour améliorer son efficacité opérationnelle.

Pour préparer l’arrivée prochaine d’Aireon, NAV CANADA travaille à mettre en œuvre l’ADS-B satellitaire dans l’espace aérien sous contrôle canadien et à déployer les SATVOICE, un outil à l’appui de l’ADS-B satellitaire qui permet aux contrôleurs et aux pilotes de communiquer verbalement partout au pays.

L’un des plus importants projets liés au lancement de l’ADS-B satellitaire est la mise en œuvre d’un nouveau système de traitement des données de surveillance novateur appelé Fusion.

Fusion – Un nouveau système de traitement des données bien plus précis

« Fusion réunit les données de tous les capteurs de surveillance pour une cible d’aéronef – radar, multilatération (MLAT), multilatération à couverture étendue (WAM) ou ADS-B satellitaire ou sol – pour créer une seule piste, » indique Steve Williams, vice‑président adjoint, Ingénierie ATM.

Ce système repose à la base sur des algorithmes complexes capables d’acheminer des données de vol plus complètes et précises directement sur l’écran des contrôleurs. Ce système nouvelle génération améliore grandement la précision des estimées de position d’un aéronef et représente l’avenir de la surveillance ATC.

Remplacement du Système de traitement des données radar réhébergé (RDPSR)

Fusion remplacera le RDPSR en service à l’échelle du système de navigation aérienne depuis environ 20 ans. Le RDPSR est le cheval de trait de notre écurie de technologies ATM. Il est très robuste et fiable, mais n’a pas été conçu pour traiter le grand volume de données qui seront générées par l’ADS-B satellitaire.

« Notre système patrimonial affiche les données de surveillance venant d’une source unique, et la cible d’un aéronef à partir d’un radar ou d’un capteur ADS-B sol », explique Steve.

Notre seul objectif : remplacer le RDPSR par un système équivalent, sinon supérieur

« Nous savions que le RDPSR est l’un des systèmes les plus fiables de l’Exploitation; notre mission était donc de le remplacer par un système équivalent, sinon supérieur. »

L’un des défis du développement et du déploiement de Fusion est l’interaction nécessaire avec plusieurs systèmes, dont le Système canadien automatisé de la circulation aérienne (CAATS) et le Système automatisé du contrôle de la circulation aérienne de Gander (GAATS). Ce défi a été suivi ces derniers mois par deux grands succès : la réussite de sa démonstration du fonctionnement opérationnel (ORD) et sa mise en service à Winnipeg et à Edmonton. Aux deux endroits, Fusion fonctionne parfaitement.

Dave Dekker, spécialiste, Intégration des systèmes des services de la circulation aérienne, est du projet Fusion depuis le début. Membre de l’équipe Exigences des systèmes opérationnels, il représentait les utilisateurs opérationnels durant la conception et le développement du système.

Dave raconte que son équipe et lui-même n’avaient qu’un seul objectif.

« Nous savions que le RDPSR est l’un des systèmes les plus fiables de l’Exploitation; notre mission était donc de le remplacer par un système équivalent, sinon supérieur. »

Fusion a été lancé dans la FIR de Winnipeg, mais 18 mois d’essais sur place à Winnipeg et d’essais à Ottawa ont été nécessaires avant que le système ne soit déployé avec succès. Il a fallu établir les capacités de l’outil et s’assurer qu’il était sécuritaire et utilisable avant que l’on ne fasse la transition vers l’ADS-B satellitaire.

Manager, ATM Surveillance Systems

George Wright, gestionnaire, Systèmes de surveillance ATM, membre important du projet Fusion.

En attendant l’ADS-B satellitaire

Fusion peut facilement intégrer de nouvelles formes de données de surveillance, telles que les mises à jour aléatoires et à divers laps de temps qui seront reçues de l’ADS-B satellitaire, tout en s’assurant de continuer de tirer profit de l’infrastructure en place.

Grâce à Fusion, NAV CANADA conserve une longueur d’avance, vu que le système est conforme aux nouvelles normes réglementaires internationales instaurées en prévision de l’utilisation éventuelle de l’ADS-B dans l’espace aérien terminal et d’approche.

Un système qui représente l’avenir de la technologie de surveillance ATC

Fusion offrira de nouvelles fonctions de sécurité, dont l’alerte de conflit à court terme (STCA). La STCA déclenchera des alarmes sonores sur l’écran d’un contrôleur en cas de perte potentielle d’espacement (« trafic, trafic »).

Une fois entièrement mis en œuvre au pays, il procurera à l’industrie des avantages importants en matière de sécurité et d’efficacité.

0 Comments

À suivre

NAV CANADA se rapproche un peu plus de la surveillance mondiale de la circulation aérienne

NAV CANADA se rapproche encore davantage du jour où elle deviendra le premier fournisseur de SNA au monde à offrir l’ADS-B satellitai...

Abonnez-vous