Safety

Le 27 novembre, 2020

Comment NAV CANADA détermine les niveaux de services dans l’espace aérien canadien

Au fil du temps, les taux d’arrivée et de départ ainsi que les trajectoires de vol montrent l’évolution de la demande au pays. Ces données permettent à NAV CANADA d’adapter continuellement ses services en fonction de la demande afin d’assurer la sécurité de l’espace aérien et la pérennité du système de navigation aérienne du Canada.

Depuis 25 ans, NAV CANADA offre des services de contrôle de la circulation aérienne, d’information de vol, d’observations météorologiques et de planification de vol dans un espace aérien de plus de 18 millions de kilomètres carrés, soit l’un des plus grands au monde.

Nous évaluons régulièrement nos services pour déterminer les besoins changeants de nos clients et la meilleure façon de gérer l’activité aérienne, tout en maintenant un niveau de sécurité élevé et une norme d’excellence du service constante dans tout le pays.

« Pour que NAV CANADA demeure parfaitement en phase avec ses clients, nous évaluons sans cesse les tendances à long terme et restons à l’écoute des besoins de ceux qui comptent sur nos services, explique Heather McGonigal, vice-présidente adjointe, Relations commerciales et avec les parties prenantes. À la lumière des données historiques et des projections, nous prenons des décisions calculées sur la teneur des ajustements nécessaires et sur le moment idéal pour les apporter afin d’éviter tout changement à courte vue. »

Air traffic controller looking at screens

Des services adaptés à l’activité aérienne

NAV CANADA offre différents niveaux de service à l’échelle du pays, selon le volume de trafic aérien, les types d’aéronefs, la configuration de l’espace aérien et d’autres facteurs. Même si nous ne fournissons aucun service à certains aéroports, ces aménagements demeurent ouverts et peuvent tout de même être utilisés de manière sûre et efficace.

Dans les aéroports les plus achalandés du pays, les contrôleurs tour donnent, aux pilotes effectuant des manœuvres d’approche et de départ, des autorisations et des instructions pour assurer un espacement adéquat entre les aéronefs. Ils fournissent également de l’information de vol aux pilotes qui évoluent dans l’espace aérien environnant et surveillent les aéronefs au sol.

À d’autres emplacements – généralement ceux qui gèrent moins de mouvements par an –, des spécialistes de l’information de vol fournissent des services consultatifs d’aéroport, par exemple des renseignements météorologiques locaux, des comptes rendus d’état de piste, des services de contrôle de véhicules et une assistance d’urgence.

Certains aménagements sont dotés de technologies modernes, comme des systèmes automatisés d’observations météorologiques, qui offrent aux pilotes des renseignements essentiels à la sécurité des vols.

Pour déterminer le niveau de service à offrir dans une région donnée, NAV CANADA mène une étude aéronautique visant à assurer la sécurité et à cerner les besoins des clients. Cette étude rigoureuse et axée sur la sécurité sert à évaluer les changements à apporter au système de navigation aérienne, qu’il s’agisse de modifier les services de la circulation aérienne, la classification de l’espace aérien ou sa configuration, ou encore d’instaurer ou d’abolir un service. Une proposition officielle est ensuite soumise à l’approbation de Transports Canada, l’organisme de réglementation canadien, à la lumière des résultats de l’étude.

« L’écoute des besoins des parties prenantes et la collaboration sont des volets importants du processus d’étude aéronautique. Les transporteurs aériens, l’aviation générale, les associations, les exploitants d’aéroport et d’autres groupes sont consultés avant toute recommandation de changement important au niveau de service, quel que soit l’endroit », ajoute Mme McGonigal.

Air traffic control tower at Mirabel airport

En janvier 2020, par exemple, au terme d’une étude aéronautique, NAV CANADA a rétabli le service de contrôle de la circulation aérienne à Mirabel (CYMX). Ce service avait été remplacé par une station d’information de vol en 2008, en raison d’une importante diminution de la circulation aérienne. L’étude en question a révélé la nécessité de rétablir le service de contrôle de la circulation aérienne vu l’augmentation du volume et de la complexité du trafic aérien.

Un équilibre entre sécurité et efficience

La sécurité aérienne est au cœur de toutes les évaluations des niveaux de service. L’étude aéronautique est un exercice rigoureux et méticuleux, une méthodologie approuvée par Transports Canada qui guide nos décisions depuis plus de 20 ans. Ce souci constant d’assurer la sécurité aide NAV CANADA à maintenir l’un des meilleurs dossiers de sécurité au monde parmi les fournisseurs de services de navigation aérienne.

Cana

« La sécurité est primordiale. Parallèlement, nous devons nous assurer que notre système de navigation aérienne est efficient et répond aux besoins des clients, précise Mme McGonigal. C’est pourquoi nous cherchons toujours des moyens de faire évoluer nos services afin de préparer le système de navigation aérienne du pays pour l’avenir. »

Pour obtenir des renseignements sur les études aéronautiques en cours dans votre région, visitez cette page de notre site Web.


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre blogue. Le blogue de NAV CANADA vous amène dans les coulisses et vous offre des récits uniques au sujet des services de navigation aérienne du Canada.

 

0 Comments

À suivre

Le vaccin contre le coronavirus débarque au Canada

Plusieurs villes canadiennes ont commencé à recevoir des lots de doses du vaccin contre le coronavirus. UPS Canada a livré un premier ...

Abonnez-vous