Safety

Le 26 mars, 2020

ATC Zero : Réponse de NAV CANADA à la fermeture de la FAA en raison de la COVID 19

En plein cœur de la pandémie, l’industrie de l’aviation nous a rappelé la force de la camaraderie qui la caractérise et qui incite chacun à s’entraider durant les périodes difficiles. Le samedi 21 mars 2020, la Federal Aviation Administration (FAA) est passée brièvement en mode ATC Zero – c’est‑à‑dire non opérationnel – au Centre de contrôle de la circulation aérienne en route de New York (ZNY) après qu’un stagiaire a reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID‑19. NAV CANADA et d’autres intervenants se sont serré les coudes et ont offert leur appui.

La FAA a suspendu toutes les activités à ZNY pour protéger la santé et la sécurité de ses employés. Tous les vols au départ ont été cloués au sol dans tous les aéroports de la région de New York et les vols en rapprochement ont été déroutés, dans la mesure du possible. D’indiquer la FAA dans un avis du Air Traffic Control System Command Center : « En raison d’un manque de personnel à ZNY, veuillez interdire tout départ vers les aéroports se trouvant dans la région de ZNY ».

COLLABORER POUR ASSURER LA SÉCURITÉ

Pour les contrôleurs de la circulation aérienne de NAV CANADA, cette situation posait quelques défis puisque les vols en direction de l’espace aérien de ZNY devaient être empêchés ou réacheminés immédiatement. Entre‑temps, les contrôleurs ont commencé à évaluer et à atténuer les incidences collatérales sur tous les vols de la région tout en prenant graduellement la responsabilité des vols renvoyés au Canada.

La clé pour assurer la sécurité au‑dessus et autour de l’espace aérien de New York résidait dans le processus de prise de décision, selon lequel tous les besoins des parties prenantes étaient pris en compte avant qu’une décision ne soit prise. NAV CANADA, la FAA, les transporteurs, les aéroports et d’autres parties prenantes décidaient ensemble où appliquer certaines mesures de gestion de la circulation aérienne comme des arrêts au sol, des retards ou des réacheminements, de sorte à réduire les répercussions le plus possible tout en maintenant la sécurité.

Un ordre d’arrêt au sol a été émis pour de nombreux grands aéroports dont JFK, LaGuardia, Philadelphie, Teterboro, Long Island MacArthur et l’aéroport international Newark Liberty. Les activités ont repris quelques heures plus tard et les ordres d’arrêt au sol ont été levés.

David Lalande gestionnaire, Centre national de l’exploitation, à NAV CANADA indique que NAV CANADA et ses homologues de l’industrie sont préparés pour de telles circonstances. « Nos homologues du monde entier ont toujours su démontrer un solide leadership et un esprit d’équipe remarquable durant les périodes difficiles. Nous nous montrons à la hauteur de la situation et conjuguons nos efforts pour assurer la sécurité de l’espace aérien. »

Consultez la page Informations sur la COVID‑19 sur le site Web de NAV CANADA pour en savoir plus sur ce que fait la Société pour protéger l’intégrité des services de navigation aérienne du Canada de même que la santé et la sécurité des employés qui exploitent, entretiennent et appuient notre entreprise.


Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à notre blogue! Le blogue de NAV CANADA vous amène dans les coulisses et vous offre des récits uniques au sujet des services de navigation aérienne du Canada.

0 Comments

À suivre

Sept mesures pour protéger le système de navigation aérienne du Canada contre la COVID-19

L’équipe d’intervention en cas d’incident surveille activement les directives émises par l’Agence de la santé publique du Cana...

Abonnez-vous