Innovation

Le 27 septembre, 2017

Une tour conçue pour l’avenir

Les contrôleurs de la circulation aérienne ont récemment déménagé dans la nouvelle tour de contrôle de l’aéroport international de la région de Waterloo. Les travaux de remplacement de l’ancienne tour, construite il y a plus de 45 ans, avaient commencé en juin 2015.

La hauteur de la nouvelle tour, qui est de 19,4 mètres (63 pieds), dépasse de presque 5 mètres (16 pieds) la structure précédente. La cabine, qui occupait 24 mètres carrés (260 pieds carrés), s’est agrandie pour atteindre 32 mètres carrés (345 pieds carrés), ce qui offre aux contrôleurs un espace de travail plus vaste. Contrairement à son prédécesseur, l’immeuble de 4 étages comprend également un ascenseur.

La décision d’investir dans un projet majeur comme la construction d’une nouvelle tour a été prise au sérieux, en tenant compte du cycle de vie propre à tout immeuble, et du fait que les systèmes de ventilation, la plomberie et le toit de l’ancienne installation auraient dû faire l’objet de réparations importantes.

Les changements apportés à l’aéroport depuis la construction de la tour d’origine en 1969 ont été un autre facteur déterminant dans la décision de construire une nouvelle tour. À l’époque, la tour était située près du centre de l’aéroport. Depuis lors, la piste 08/26 a été rallongée de 3 300 pieds vers l’est, ce qui fait en sorte que le centre de l’aéroport est maintenant beaucoup plus à l’est de la tour.

Grâce à son emplacement et à sa hauteur supérieure, la nouvelle tour permet aux contrôleurs d’avoir de meilleures lignes de visibilité des pistes, des voies de circulation et des aires de trafic de l’aéroport. La cabine de tour, plus grande, offre une visibilité sur 360 degrés du terrain d’aviation, et un espace de travail beaucoup plus confortable et plus fonctionnel. Le bâtiment comprend également de l’espace de bureau supplémentaire, un salon de conférence, une salle de repos, une salle à manger et une salle de classe pour les formations.

La relocalisation des opérations de contrôle de la circulation aérienne est toujours complexe, et ne se limite pas au déménagement des postes de travail et de l’équipement. En effet, l’installation d’origine devait demeurer entièrement opérationnelle pendant la construction de la nouvelle tour et l’installation de l’équipement nécessaire. En outre, chaque contrôleur a reçu deux jours de formation afin de s’habituer au nouvel emplacement. Grâce à cette formation et à une coordination efficace, la transition s’est déroulée sans heurts pour les clients de NAV CANADA.

Puisque la nouvelle tour est maintenant opérationnelle, l’ancienne tour sera démantelée cet automne. Les matériaux sont en train d’être recyclés, et la propriété sur laquelle elle se trouvait sera remise à l’aéroport.

0 Comments

À suivre

Remplacement des radars : un investissement avantageux

Au cours des dix prochaines années, un projet de très grande envergure visant le remplacement des radars sera mis en œuvre d’un bout...

Abonnez-vous