Innovation

Le 22 novembre, 2018

Première mondiale : NAV CANADA applique une nouvelle norme d’espacement de l’OACI à YYC

NAV CANADA est devenue le premier fournisseur de services de navigation aérienne au monde à appliquer la nouvelle norme de l’OACI, Établi sur la RNP AR (EoR).

Cette norme d’espacement, appliquée à l’aéroport international de Calgary, rend possibles des arrivées simultanées sur des pistes parallèles, améliore l’intégration du trafic et augmente l’utilisation des opérations en descente continue moins bruyantes.

« La norme EoR constitue un grand bond en avant en matière de gestion et d’intégration du trafic; le potentiel pour nos grands aéroports est énorme, explique Blake Cushnie, gestionnaire national, Exploitation fondée sur les performances. Elle met à profit les avantages inhérents aux technologies de navigation RNP AR, par exemple la réduction des trajectoires et des temps de vol, et, par extension, de la consommation de carburant, des émissions de gaz à effet de serre et du bruit. »

Grâce à cette nouvelle norme, les aéronefs autorisés à effectuer une procédure d’approche RNP AR sur des pistes parallèles peuvent atterrir simultanément en toute sécurité sans le minimum d’espacement de 1 000 pieds verticalement ou de trois milles marins latéralement, comme l’exige la norme actuelle jusqu’à ce que les aéronefs soient alignés sur la piste ou « établis en finale ».

La qualité de navigation requise (RNP) est une technologie qui combine le positionnement par satellite avec le système de gestion de vol moderne d’un aéronef, lui permettant d’emprunter une trajectoire d’approche tridimensionnelle préprogrammée précise.

Les avantages de la norme Établi sur la RNP AR

Plus de 40 % des aéronefs arrivant à l’aéroport international de Calgary sont équipés pour pouvoir utiliser les procédures RNP AR. Aussi déployées dans d’autres aéroports un peu partout au pays, celles-ci permettent une conception de procédures plus flexible, et donc des trajectoires de vol plus courtes, une gestion de vol très précise et reproductible, ainsi qu’une approche stabilisée.

Bien que tous les aéronefs ne soient pas en mesure d’utiliser ces procédures, la nouvelle norme favorisera l’utilisation des procédures RNP AR existantes, tout en améliorant l’intégration du trafic des aéronefs équipés et non équipés. Dans certains cas, cela permettra de réduire le recours aux périodes de vol en palier à basse altitude actuellement nécessaire pour assurer l’espacement.

Sécuritaire et praticable dans presque toutes les conditions météo, chaque piste de YYC sera dotée de segments par rayon jusqu’à un repère (RF), de tangentes et d’étapes de croisement. Ces dernières seront utilisées lorsqu’un aéronef est autorisé à atterrir sur la piste éloignée.

NAV CANADA estime que l’utilisation accrue des opérations en descente associé à la norme EoR continue permettra une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 2 500 tonnes métriques dès la première année.

Le 8 novembre 2018 à YYC, les aéronefs WEN3186 de WestJet Encore et WJA4041 de WestJet sont devenus les premiers aéronefs à effectuer simultanément, « côte à côte », des approches RNP AR en appliquant la nouvelle norme EoR, comme on peut le voir ici sur l’affichage radar d’un contrôleur.

L’aviation carbure à l’innovation et à la collaboration

« Toute l’équipe de NAV CANADA est ravie d’avoir été la première au monde à mettre en application la nouvelle norme de l’OACI comme nous l’avons fait, souligne M. Cushnie. Il s’agit d’une réalisation d’envergure mondiale pour notre personnel des opérations à Edmonton et à Calgary, notre équipe de déploiement de la PBN et nos partenaires de l’industrie au Canada et à l’étranger.

« La réussite de cet effort collaboratif aurait été impossible sans nos collègues de l’OACI, de Boeing, du Conseil national des lignes aériennes du Canada, de Transports Canada et de YYC. »

En développement depuis trois ans à NAV CANADA, le projet de norme EoR a été inspiré d’un document technique publié en 2011 par Sheila Conway, titulaire d’un doctorat et chercheure technique associée chez Boeing. Grâce à la collaboration entre les acteurs de l’industrie et de l’OACI, le projet a évolué jusqu’à devenir une norme transformatrice pour la gestion du trafic sur des pistes parallèles au moyen de la RNP AR.

« Depuis sa création, le concept de RNP visait à améliorer l’accès aux aéroports où le relief pose problème et à servir d’outil de gestion du trafic, » a déclaré Mme Conway.

« Je suis très heureuse de voir que les nouvelles lignes directrices de l’OACI sur l’utilisation simultanée des approches RNP contribuent à des procédures efficaces, souples et écologiques aux principaux aéroports du monde. Le succès obtenu à Calgary représente un précédent à partir duquel élaborer d’autres stratégies de gestion du trafic fondées sur la RNP. »

Les premiers utilisateurs : des agents de la modernisation

Dans une industrie axée sur la sécurité, l’innovation se développe avec prudence et demande de l’engagement. Chez NAV CANADA, notre désir d’amener la sécurité et le service encore plus loin repose sur notre engagement à offrir de la valeur à nos clients et à nos parties prenantes.

« Rien ne se produit en vase clos, soutient M. Cushnie. L’expertise de nos contrôleurs de la circulation aérienne combinée aux exigences et à la participation des transporteurs aériens nous ont aidé à tracer la voie, et nous sommes très chanceux, au Canada, de pouvoir compter sur des employés et des parties prenantes qui veulent s’associer à nous pour contribuer à la modernisation. »

Plusieurs transporteurs aériens canadiens ont appuyé les efforts de modernisation du Canada, notamment WestJet et Air Canada, tous deux membres fondateurs du Conseil national des lignes aériennes du Canada. Forte d’une flotte équipée pour utiliser la RNP, WestJet a commencé à utiliser cette technologie avant qu’elle soit déployée à grande échelle par les fournisseurs de services de navigation aérienne. Aujourd’hui, le transporteur est l’un des nombreux adeptes de la RNP au Canada qui saisissent pleinement la signification de la norme EoR.

« Après une étroite collaboration pluriannuelle avec NAV CANADA et d’autres partenaires, WestJet a été fière et ravie de voir la mise en œuvre de la norme EoR à l’aéroport de Calgary – notre port d’attache, » a déclaré David Deere, chef pilote technique.

« En tant que premiers utilisateurs de la capacité RNP, WestJet et d’autres exploitants autorisés peuvent tirer profit de cette norme de gestion de la circulation aérienne de pointe, notamment en ce qui concerne la réduction de la distance parcourue à l’arrivée, l’évitement des segments traditionnels haute puissance en palier pendant l’approche et, au bout du compte, une réduction du bruit et de l’incidence environnemental au sein des communautés locales et du monde entier. »

Avec 3,3 millions de vol évoluant annuellement dans l’espace aérien sous contrôle canadien, NAV CANADA gère l’un des espaces aériens les plus achalandés du monde. La collaboration en vue d’élaborer de nouvelles normes tirant profit des technologies modernes de navigation aérienne est l’une des façons qu’emploie NAV CANADA pour offrir une valeur ajoutée accrue pour les parties prenantes.

0 Comments

À suivre

Espace aérien sûr pour le sommet du G7

Certaines manifestations aéronautiques spéciales sont considérées exceptionnelles et exigent des opérations de sécurité particuli...

Abonnez-vous