#noussommesNAVCANADA

Le 24 juillet, 2017

Ordre d’évacuation à Williams Lake

Williams Lake airport / Aéroport de Williams Lake Photo: Neal Magota

Lorsque la communauté de Fort McMurray a été dévastée par les feux de forêt, il y a à peine un an, les employés de NAV CANADA se sont distingués par les efforts qu’ils ont déployés pour continuer d’offrir les services de la circulation aérienne. Nous nous retrouvons aujourd’hui dans une situation semblable alors que les feux de forêt sévissent en Colombie-Britannique, touchant des dizaines de communautés et obligeant des dizaines de milliers de personnes à abandonner leur domicile.

 

En situation de crise, NAV CANADA doit assurer à la fois la sécurité de ses employés travaillant dans les secteurs touchés et le service à la clientèle, ce qui inclut l’appui aux opérations aériennes de lutte contre les feux de forêt.

Alors que se passe-t-il lorsque les employés de ces secteurs sont contraints d’évacuer les lieux en raison des feux de forêt et de délaisser leur station?

L’un des principaux aménagements de NAV CANADA situés sur le territoire de la C.-B. est la Station d’information de vol de Williams Lake qui offre des services de la circulation aérienne à l’aéroport régional de Williams Lake, des services à distance à l’aéroport régional de Quesnel et des services à distance de nuit à l’aéroport de Prince George.

Le 8 juillet, lorsque des routes ont dû être fermées au centre de la province en raison des feux de forêt, NAV CANADA a commencé à planifier des mesures d’urgence. Il a été décidé que trois employés de la Station d’information de vol de Williams Lake allaient se rendre à Vancouver où la Société avait commencé à mettre sur pied un poste de travail qui permettrait d’assurer un service consultatif d’aéroport à distance.

Le 10 juillet, une alerte d’évacuation a été donnée pour Williams Lake. Ce type d’alerte vise à laisser savoir aux habitants qu’il y a un risque de danger imminent et qu’ils devraient évacuer le secteur volontairement ou se préparer à le faire.

Quatre employés sont restés sur place pour continuer à fournir les services de la station d’information de vol, jusqu’à ce qu’un ordre d’évacuation soit émis le 15 juillet. La Station d’information de vol de Williams Lake a ainsi pu poursuivre ses activités avec, toutefois, des heures d’exploitation réduites.

Le poste de travail temporaire au Centre de contrôle régional de Vancouver a permis aux employés évacués de continuer à soutenir les efforts de lutte contre les feux, la nuit, depuis cet endroit.

Alors que la communauté de Williams Lake est actuellement visée par un ordre d’évacuation, tous les employés et leur famille sont à Vancouver où ils reçoivent le soutien dont ils ont besoin et où ils continuent à assurer la prestation des services à distance, depuis l’emplacement temporaire.

Par contre, l’augmentation de la circulation aérienne durant cette crise, jumelée à une visibilité réduite en raison de la fumée dans ce secteur rend la tâche encore plus difficile à accomplir. Bien que l’accès à l’espace aérien de Williams Lake soit restreint, les aéronefs qui aident à combattre les feux ainsi que d’autres aéronefs d’urgence doivent tout de même accéder à l’aéroport. Entre le 1er et le 15 juillet, la circulation aérienne aux aéroports de Quesnel et de Williams Lake a bondi de 340 % en comparaison avec le taux enregistré à la même période en 2016.

La situation à Williams Lake et sur le territoire de la Colombie-Britannique demeure grave, et il reste encore beaucoup de travail à accomplir. Malgré l’évacuation, les employés de NAV CANADA continuent à assurer les services de la circulation aérienne afin de soutenir les aéronefs d’urgence qui aident à combattre les feux de forêt.

0 Comments

À suivre

Voici Laureen Lok – technologue en électronique

Laureen Lok est une technologue en électronique du groupe Opérations techniques – gestion de la circulation aérienne. Voici son hist...

Abonnez-vous