Le 24 septembre, 2018

« L’une des meilleures semaines de ma vie » : Le camp d’été Explore l’aviation inspire de jeunes leaders

En juillet dernier, 30 étudiantes passionnées et enthousiastes entamant en septembre leur 10e année ont pris part à une semaine d’activités pratiques en aviation lors du premier camp d’été Explore l’aviation de NAV CANADA. « Génial » et « l’une des meilleures semaines de ma vie » : voilà comment ce camp a été décrit.

« Pour certains, le monde du contrôle de la circulation aérienne en est un qui est mystérieux, a déclaré Kendra Kincade, contrôleure terminale à Edmonton pour NAV CANADA. Peu de gens savent qu’il y a sept centres qui contrôlent des milliers de kilomètres carrés d’espace aérien au-dessus du Canada et même de l’océan. Ce camp d’été est une façon pour nous de démontrer le travail important des professionnels de l’aviation et d’éveiller l’intérêt des jeunes envers cette industrie en pleine croissance. »

Lyne Wilson, vice-présidente adjointe, Développement de talent, à NAV CANADA et Kendra, qui est aussi la fondatrice d’Elevate Aviation, sont à l’origine du camp d’été Explore l’aviation, dont le but est de susciter l’intérêt des jeunes envers l’aviation et de les aider à comprendre ce que font les fournisseurs de services de navigation aérienne. Agissant respectivement à titre de directrice du camp et de directrice adjointe du camp, Lyne et Kendra ont retenu les services d’experts de l’industrie pour fournir aux campeuses une très vaste perspective des possibilités de carrière en aviation.

NAV CANADA est fière d’appuyer et de parrainer depuis longtemps des initiatives qui incitent les jeunes à penser à une carrière en aviation. Il s’agissait toutefois du premier camp d’été qu’elle organisait – et si l’on se fie aux commentaires des campeuses comme Karina Verma, ce fut un vif succès. « Je ne souviens pas de la dernière fois où je me suis autant amusée, a-t-elle déclarée. Ce fut une expérience remarquable. »

Ce camp d’été s’inscrivait dans un vaste mouvement réunissant des industries en pleine croissance – les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques – qui vise à motiver les jeunes femmes à songer à des carrières dans des domaines où prédominent depuis longtemps les hommes. Pour NAV CANADA, cette initiative s’inscrit parfaitement dans sa stratégie sur la diversité et l’inclusion.

« L’un des objectifs de ce camp était d’élargir notre bassin de candidat(e)s en démontrant à ces étudiantes, à un âge où elles commencent à décider de leur cheminement d’études et de carrière, les possibilités qu’offre NAV CANADA, » a précisé Lyne.

Anthony MacKay, vice-président adjoint, Services de la circulation aérienne, et pilote, explique le rôle de l’aéronef d’inspection en vol de NAV CANADA.

« Ce qui m’a le plus intéressée, c’était les différents volets de ce milieu. On disait “voilà le pilote, voilà la personne dans la tour”, mais il y a tellement d’autres acteurs dans le système et tellement de possibilités. Je crois que je pourrais aller n’importe où » a expliqué la campeuse Monica Muresan.

Pour être sélectionnées, les étudiantes ont soumis leur candidature au début de l’année, accompagnée d’une brève dissertation et d’une lettre de recommandation d’un(e) enseignant(e). Chaque candidature a été examinée par un comité.

Certaines participantes, comme Hélène Trudeau, étaient déjà intéressées par l’aviation et pouvaient ainsi accroître leurs connaissances à ce sujet en rencontrant des chefs de l’industrie. D’autres se sont trouvé une nouvelle passion pour ce qui se passe en arrière-plan lorsqu’un aéronef évolue dans le ciel et en ont appris davantage sur le sujet. De déclarer la campeuse Hunter Jamieson : « C’était une bonne manière de découvrir le domaine et de voir les professions qui pourraient nous plaire à l’avenir. J’ai adoré ça. »

Au total, 30 candidates ont été sélectionnées à l’échelle nationale pour se rendre au CENTRE NAV, à Cornwall, en Ontario, où elles ont eu la chance de rencontrer des personnes aux vues similaires, de développer leur leadership, de résoudre des problèmes et d’explorer de nouveaux intérêts. Pendant la semaine qu’a duré le camp, les jeunes femmes ont essayé les simulateurs de contrôle de la circulation aérienne de NAV CANADA; ont appris à connaître les outils et la technologie qui contribuent à la sécurité et à l’efficacité de l’aviation; ont visité des aménagements de NAV CANADA comme la Tour de contrôle d’Ottawa et le Centre de contrôle régional de Montréal; ont pu monter dans un aéronef d’inspection en vol; et ont pu accroître leurs connaissances auprès de leaders travaillant au sein des services de la circulation aérienne, des services d’information de vol, des Opérations techniques et de l’Ingénierie.

Des campeuses profitent de la vue de l’aéroport d’Ottawa depuis la tour de contrôle.

« J’aime bien qu’on puisse contrôler des avions se trouvant dans votre champ radar de sorte qu’ils suivent une certaine trajectoire pour arriver à destination. J’ai trouvé cela intéressant. C’est un peu comme un jeu vidéo, et c’est aussi quelque peu amusant », a expliqué Florence Demers, après avoir essayé notre simulateur de contrôle de la circulation aérienne.

Bien que le camp était axé sur l’apprentissage pratique dans le domaine de l’aviation, les participantes ont aussi eu la chance d’explorer différentes villes canadiennes, dont Montréal et Ottawa. À la fin de la semaine, si les campeuses ont dû se préparer à rentrer à leur coin du pays, elles ne sont pas parties avant de recevoir un message vidéo spécial de l’astronaute Ricky Arnold et une visite du PCD de NAV CANADA, Neil Wilson.

« Notre plus grand désir, ce serait que ces jeunes femmes appliquent ce qu’elles ont appris et nous quittent avec la soif de continuer à explorer ce monde incroyable rempli de possibilités et source d’émerveillement. Nous voulons qu’elles croient que tout est possible. Si nous réussissons à allumer ne serait-ce qu’une toute petite étincelle chez ces femmes, nous quitterons le camp à la fin de la semaine le cœur plein de gratitude. »

Les filles, qui viennent toutes d’entamer leur 10e année, sont retournées à l’école en ayant de nombreuses histoires et de beaux souvenirs à raconter ainsi qu’une perspective unique de l’industrie de l’aviation et des carrières qu’elle offre : des contrôleurs de la circulation aérienne aux spécialistes d’information en vol en passant par les technologues en électronique et les ingénieurs des systèmes.

Cette première édition ayant été un franc succès, le Camp d’été Explore l’aviation est autorisé à décoller de nouveau en 2019. NAV CANADA organisera un camp en juillet pour les jeunes femmes qui entameront la 10e année et un autre en août pour les jeunes hommes du même âge. Restez à l’affût de nos publications sur les réseaux sociaux en janvier prochain pour obtenir des détails sur les camps et les dates limites pour poser une candidature.

Pour voir d’autres photos du tout premier Camp d’été Explore l’aviation, veuillez consulter cet album Facebook.

0 Comments

À suivre

Mise à jour sur Aireon : NAV CANADA se propulse dans l’avenir grâce à SATVOICE

En janvier 2015, NAV CANADA a établi que les communications vocales par satellite à haute performance étaient une avancée technologiq...

Abonnez-vous